Fables de la fontaine

Pour notre fete francaise annuelle, nous avons préparé une petite pièce de théatre sur les fables de la fontaine. Une maitresse expliquait au public le vocabulaire des pièce, puis faisait jouer les fables.DSC00075DSC00049Nous avons bien sur joué La cigale et la fourmi, Le corbeau et le renard et Le loup et l’agneau. Mais nous sommes sortis des sentiers battus avec Le coq et le renard et Le cochet (petit coq), le chat et le souriceau.

Le public a trés bien joué le jeu de répondre aux questions de la maitresse, et a beaucoup aimé les bruitages gérés par Fabien qui donnaient un air trés professionnel à notre travail. Un bon moment pour tout le monde!

La video sera bientot mise en ligne, nous mettrons le lien dés qu’elle sera là!

 

PrintEmailShare

La Clarée

La Clarée prend sa source au lac de la Clarée à 2433 m d’altitude jusqu’à sa confluence avec la Durance, 32 kms plus bas, vers la Vachette. La Clarée aurait dû donner son nom à la Durance car au niveau de la Vachette, le débit et surtout la longueur de la Clarée sont supérieurs à ceux de la Durance.

claree3

Au fur et à mesure de sa course le petit torrent se fraye un chemin à travers les reliefs. D’abord très étroit, le lit de la future rivière s’élargit. Les dépressions du lit provoquent mouvements d’eau, tourbillons, rapides et cascades dont la plus emblématique se trouve à Fontcouverte.

claree2

claree

Le chemin qui longe la Clarée depuis la plaine de Plampinet jusqu’à sa source en altitude, permet des promenades douces et variées.

claree4

La Clarée est une vallée préservée située entre l’Italie et Briançon. Classée au titre des Sites naturels depuis 1992, elle a su garder son caractère sauvage et apaisant. Cette protection a été demandée pour sauvegarder la Clarée d’un projet autoroutier dans les années 70, puis ferroviaire dans les années 80-90.

PrintEmailShare

Au coeur des montagnes

Nous rentrons de vacances dans les alpes francaises. Au programme, randonnées, tartiflettes et bons moments entre amis à Névache, petit village de montagne bien agréable.
fabien

La première journée, nous sommes allés au lac de Barre.

lac

D’après une légende un trésor reposerait au fond du Grand lac de l’Oule et serait jalousement gardé par un tourbillon maléfique qui se déchaînerait dès qu’un plongeur voudrait s’en emparer !

tertre

Le Grand  lac de l’Oule (2425 m) offre une vue sur la vallée de la Clarée de même que le lac de la Barre, qui lui a la particularité d’avoir une forme de coeur suivant l’angle de vue, qui est assez compliqué a trouver.

coeurNous avons croisé des marmottes sur le retour, qui m’ont rappelé pourquoi j’ai envie d’un objectif avec un meilleur zoom! Nous étions à peine à une trentaine de metres, et pourtant mes photos ne sont pas nettes. Vous arrivez quand meme à apercevoir les deux marmottes?marmottes

 

PrintEmailShare

Heidelberg

heid

Mi-Mai, nous profitions d’un long week-end pour nous retrouver en famille à Heidelberg. Si le soleil ne fût pas au rendez-vous, la région valait vraiment la visite !

Heidelberg (140 000 habitants) compte pour être l’une des plus belles villes d ‘Allemagne. La ville a été l’un des foyers de la réforme protestante et a accueilli Martin Luther en 1518. Cette ville a aussi donné son nom à l’Homo heidelbergensis, ancêtre de l’homme de Néanderthal, découvert en 1907 dans la région.
Son château, le Neckar avec son vieux pont, sa vieille ville, et ses montagnes  environnantes, offrent une impression incomparable.

De nombreux poètes ont chanté des louanges de Heidelberg et d’innombrables peintres ont immortalisé sur leurs tableaux la célèbre vue du Chemin des Philosophes sur le Neckar, la vieille ville et le château.rue

Édifié entre 1294 et 1303, le château fut la résidence des électeurs palatins. La Palatinat fut mis à sac et le château fut bombardé deux fois par les forces françaises du général Mélac au cours de la guerre de la Ligue d’Augsbourg, en 1689 et 1693. Il ne fut ensuite jamais complètement reconstruit, les électeurs préférant leur résidence de Mannheim…

chateau6Ses ruines devinrent au XIXe siècle l’emblème du romantisme et les dernières restaurations furent largement l’œuvre d’un aristocrate français émigré, Charles de Graimberg, qui persuada au début du XIXe siècle le grand-duc Léopold Ier de Bade à qui avait échu les districts ouest du Palatinat de faire réparer une partie des corps de bâtiment.chateau_details

Ce qui subsiste de l’édifice comporte quelques éléments de style gothique, comme la chapelle, son orgue ainsi que l’autel. Le reste du château, aux pignons décoratifs, avec des motifs inspirés de l’Antiquité, est de style Renaissance.chateau3

PrintEmailShare